Simone de Beauvoir, Le Mouvement des Femmes, Mémoires d’une Jeune Fille Rebelle

Editions internationales Alain Stanké, 1995, Outremont, Québec, Editions du Rocher, Paris, 1996.

Issue d’une famille de scientifiques français qui voyagent à travers le monde, Claudine Monteil raconte l’histoire de sa jeunesse entre trois continents, l’Europe, les Etats-Unis et l’URSS, alors que la guerre froide coupe le monde en deux. Elle explique son engagement pour les droits des femmes par l’exemple de sa mère. Celle-ci, après la Deuxième Guerre Mondiale, dut se battre pour devenir chimiste, occuper de hautes fonctions et obtenir des autorités l’accès à de nouveaux métiers pour les femmes.

C’est donc tout naturellement qu’après avoir connu Jean-Paul Sartre dans les groupes étudiants de mai 1968, Claudine Monteil s’engage, à l’âge de vingt ans, en 1970, aux côtés de Simone de Beauvoir dans le mouvement des femmes. Commence alors une amitié qui durera jusqu’à la disparition de l’auteure du Deuxième Sexe, en 1986.

Les Mémoires d’une jeune fille rebelle racontent, jour après jour, des aspects méconnus des luttes entreprises pour changer la condition des femmes en France. Elles éclairent de façon intime et poignante les épreuves, la maladie et la disparition de Sartre, mais aussi les joies et les accomplissements. En moins de cinq ans, malgré les insultes et les traquenards les femmes du MLF, parviendront à changer la société. Ce livre très vivant et plein d’anecdotes est donc le journal de campagne d’un combat victorieux.

L’ouvrage, traduit en japonais et suédois, se commande en librairie ou sur Amazon.com ou Chapitre.com en français ou Fnac.com. Sinon vous pouvez envoyer un message à l’auteur dans la rubrique « contact ».

 CLAUDINE MONTEIL