Evénements

25 avril 2011

Au revoir et merci chère Marie-France Pisier !

Quel triste réveil ce matin pour les droits des femmes en France. Marie-France Pisier n’était pas seulement une actrice de talent, rayonnante de vivacité, d’intelligence et d’humour, elle fut aussi l’une des nôtres. Dans le mouvement étudiant d’abord. Puis au Mouvement de Libération des Femmes, dès les premiers jours de sa création.

Marie-France Pisier n’hésita pas à prendre des risques dans sa carrière de comédienne en apposant son nom au Manifeste des 343 paru en avril 1971 dans Le Nouvel Observateur. Elle participa aux manifestations de la première heure où nous étions si peu nombreuses mais pleines d’énergie.

Marie-France Pisier demeure, pour nous féministes qui avons oeuvré ensemble pour améliorer la condition des femmes en France, le symbole de la liberté et de la dignité.

C’est une femme d’honneur qui disparaît.

A sa soeur, Evelyne Pisier, ancienne directrice du Livre, féministe, auteure d’ouvrages sur la condition des femmes, à son frère Gilles Pisier, mathématicien de renommée internationale, à son mari Thierry Funck-Brentano, à ses enfants Mathieu et Iris, des amies féministes et moi-même adressons notre plus chaleureuse sympathie en cette douloureuse épreuve.

Au revoir et merci chère Marie-France Pisier !

 CLAUDINE MONTEIL